Contre-ré sur cornet soprano

Tout ce qui concerne la pratique des cuivres : la respiration, le masque, la concentration, les méthodes, etc.

Avatar de l’utilisateur
Jack
Site Admin
Messages : 217
Enregistré le : 25 nov. 2011, 16:05
Localisation : Suisse
Contact :

Contre-ré sur cornet soprano

Message non lupar Jack » 13 août 2017, 18:21

Malgré l'été je suis en pleine préparation pour un concours de brass en septembre.

J'ai deux pièces plutôt challenging à cause de l'aigu. Voyez plutôt (c'est en mib) :
easter.jpg
easter.jpg (104.02 Kio) Vu 701 fois

metropolis.png
metropolis.png (171.67 Kio) Vu 701 fois


Mon aigu est plutôt ouvert, le do# et le mib au-dessus du contre-ut me font pas (trop) de soucis. Par contre, le ré, que ce soit avec 0 ou 1, c'est très difficile de le sortir propre. On dirait que le "slot" est très "étroit" et je le manque 1x sur 2. Je suis allé chez mon luthier (Spada) avec qui on a changé l'embouchure pour du légèrement plus plat. On a également ajouté un petit poids en argent entre le 2e et le 3e piston. Cela améliore pas mal déjà, mais je n'ai pas l'assurance que j'ai sur les autres notes.

Si je joue les mêmes passages avec ma piccolo et la même embouchure, c'est comme papa dans maman...

Je travaille beaucoup mon aigu, avec des notes longues et du Clarke. Je sais que si j'avais le double contre-ut très ouvert ce serait plus facile, mais je ne pense pas y arriver pour fin septembre ;-) Auriez-vous un petit conseil ?
Le passé n'existe plus, le futur pas encore, vivons l'instant présent.

rico
Messages : 223
Enregistré le : 16 déc. 2012, 10:16
Localisation : nantes
Contact :

Re: Contre-ré sur cornet soprano

Message non lupar rico » 27 août 2017, 09:31

Salut Jack,

C'est plutôt embêtant ce qui t'arrive...

D'un point de vue mécanique, il y aurait peut-être quelque chose à creuser au niveau du gap, il me semble que tu peux trouver de bons tuyaux sur les sites de mrs Warburton et Reeves, ou du côté de KO chez stomvi usa.

Du point de vue du jeu, as-tu essayé do# 123 et ré 13?
Pour travailler le registre aigu, il y a un exercice que j'aime bien: jouer un arpège ascendant(sur une octave, en commençant par sol) lié, puis articuler la dernière note quatre fois très court.

On travaille trop souvent le registre aigu lié, alors que varier l'articulation permet un bien meilleur contrôle.

Connais tu le bouquin de Augie Haas? C'est chouette à étudier ! ;-)

Dernier point important, ne jamais jouer à plusieurs de 75/80% du volume possible.

Bon courage, et bon weekend,

Éric

Avatar de l’utilisateur
Jack
Site Admin
Messages : 217
Enregistré le : 25 nov. 2011, 16:05
Localisation : Suisse
Contact :

Re: Contre-ré sur cornet soprano

Message non lupar Jack » 27 août 2017, 13:25

Je connais la notion de gap. Par contre à mon avis cela ne s'applique pas ou différemment à mon cornet qui comme tous les sopranos est construit sur la base d'une piccolo (Shilke P5-4). L'embouchure s'insère dans la première branche qui est "lisse" à l'intérieur qui s'insère ensuite dans l'instrument.

36029177803_6b572c5745_k.jpg
36029177803_6b572c5745_k.jpg (194.12 Kio) Vu 645 fois


J'ai essayé avec la branche Louisville de ma piccolo (en vertical sur la photo) : pas mieux, pas pire.

Le travail sur l'articulation est une bonne idée, j'essaie de suite.
[edit] J'ai essayé avec 1-3 pour le ré, c'est vraiment plus facile qu'avec 1 ou 0. Mais c'est trop haut (normal). Avec le trigger j'arrive à une intonation correct. Cela va pas être facile dans les doigtés (je suis un peu nul au 3e doigt, comme je joue toujours dans l'aigu). Merci Rico, c'est une bonne option !

Le dernier point sur le volume : c'est clair, c'est l'un des piliers pour développer l'aigu, l'efficience. Pas très évident avec un brass band de gars de 25 ans au top niveau qui joue plutôt viril : déjà qu'il faut sortir ces foutues notes, mais restera à ce qu'elles s'entendent dans le jury à 25m de la scène. Mais je suis un vieux sage et j'éviterai les conneries.

Après quelques jours de travail et de répètes "marathon" le problème s'estompe un peu, mais le ré est encore à 50/50 (et le mib est très difficile après 2h de répétition - yaka bosser !!!).

Rico, merci de tes conseils, n'hésite pas si tu penses à autre chose.
Le passé n'existe plus, le futur pas encore, vivons l'instant présent.

rico
Messages : 223
Enregistré le : 16 déc. 2012, 10:16
Localisation : nantes
Contact :

Re: Contre-ré sur cornet soprano

Message non lupar rico » 28 août 2017, 10:32

Salut Jack,

Quand je travaille la piccolo, j'aime bien passer par la sib, puis la ut et... pour copier les bonnes sensations.

Lorsque j'ai des sessions assez contraignantes physiquement en perspective, je bosse mon air en collant une feuille de papier au mur avec mon souffle, ou bien en soufflant sur une bougie de plus en plus loin.
https://youtu.be/j82ja7Xim5U

Sinon as-tu essayé d'utiliser le trigger du premier piston ? Tu pourrais tester aussi le passage si do# ré 13, 3, 13?

Je pense à une chose à l'instant, tu peux aussi bosser en "k" , ça peut te faire beaucoup de bien.

Je te souhaite bon courage, je suis sûr que tu vas y arriver !;-)

Bonne journée,
Éric

Avatar de l’utilisateur
Jack
Site Admin
Messages : 217
Enregistré le : 25 nov. 2011, 16:05
Localisation : Suisse
Contact :

Re: Contre-ré sur cornet soprano

Message non lupar Jack » 28 août 2017, 20:12

Je vais essayer pour l'air et les doigtés (qui m'on déjà résolu un bout du problème avec le ré 1-3).

Sinon j'attaque toujours en ki depuis le sib aigu au soprano (contre-mib en sib). J'ai beaucoup de difficulté à faire un ti au-delà.
Le passé n'existe plus, le futur pas encore, vivons l'instant présent.

rico
Messages : 223
Enregistré le : 16 déc. 2012, 10:16
Localisation : nantes
Contact :

Re: Contre-ré sur cornet soprano

Message non lupar rico » 28 août 2017, 21:07

C'est embêtant pour moi, ces problèmes de voyelles, car je ne pense l'articulation qu'en tou, dou, kou et gou (éventuellement nou pour les ghost notes en jazz)... Alors peut-être que c'est une technique que tu pourrais faire évoluer ?

Si toutefois tu tiens à ta voyelle i dans le registre aigu, et que c'est important pour toi, deux personnes peuvent t'aider à mon avis : Dave Sheetz et Chris LaBarbera. Le premier est un pur produit Donald Reinhardt, le deuxième aussi mais peut être plus pragmatique...

Bonne soirée,
Éric

Avatar de l’utilisateur
Jack
Site Admin
Messages : 217
Enregistré le : 25 nov. 2011, 16:05
Localisation : Suisse
Contact :

Re: Contre-ré sur cornet soprano

Message non lupar Jack » 04 sept. 2017, 07:58

Maintenant cela passe 3 fois sur 4. Je suis sur la bonne voie : 1-3, coulisse tirée pour être juste, air très rapide en "visant après le pavillon", sans forcer !
Le passé n'existe plus, le futur pas encore, vivons l'instant présent.

rico
Messages : 223
Enregistré le : 16 déc. 2012, 10:16
Localisation : nantes
Contact :

Re: Contre-ré sur cornet soprano

Message non lupar rico » 04 sept. 2017, 08:02

Super! ;-) bientôt le 100%! ;-) :-)
Bonne journée,
Éric

Sopracouic
Messages : 7
Enregistré le : 11 oct. 2017, 09:40
Localisation : Alpes
Contact :

Re: Contre-ré sur cornet soprano

Message non lupar Sopracouic » 11 oct. 2017, 09:53

Merci les gars, j'ai découvert que sur mon Xeno, le contre-ré sort effectivement beaucoup mieux 1-3 qu'à vide (ou 1). Plus exactement, il est plus stable, donc il tolère mieux l'approximation (it slots better, dirait on en anglais). Etonnant. De là à ce que ce soit sans effort... hum... mais ça aide.

Par ailleurs, Jack, c'est un soprano Spada sur ta photo ? Un bloc de pistons Bach et le reste fait maison chez Spada, mais avec une branche Schilke ou compatible ? En comparaison des standards du marché (Schilke, Xeno/Neo, Stomvi, Besson), tu le décrirais comment ? Je songe à changer mon Xeno contre un soprano plus facile dans l'extrême-aigu... eh oui je ne voudrais pas claquer trop d'artérioles cérébrales dans les fortissimos...

Avatar de l’utilisateur
Jack
Site Admin
Messages : 217
Enregistré le : 25 nov. 2011, 16:05
Localisation : Suisse
Contact :

Re: Contre-ré sur cornet soprano

Message non lupar Jack » 11 oct. 2017, 15:52

Sopracouic a écrit :Par ailleurs, Jack, c'est un soprano Spada sur ta photo ? Un bloc de pistons Bach et le reste fait maison chez Spada, mais avec une branche Schilke ou compatible ? En comparaison des standards du marché (Schilke, Xeno/Neo, Stomvi, Besson), tu le décrirais comment ? Je songe à changer mon Xeno contre un soprano plus facile dans l'extrême-aigu... eh oui je ne voudrais pas claquer trop d'artérioles cérébrales dans les fortissimos...


C'est bien un Spada : bloc de pistons Getzen et le reste est de Schilke. Il est très proche du Schilke (que j'ai joué 20 ans). Si tu veux du facile dans l'aigü, le seul qui le soit un peu plus que les Schilke, Spada et et Xeno (une copie du Schilke), c'est le Stomvi. Le ré sort avec 1 ou 0 comme le contre-ut. Mais j'aime moins le son, un peu trop clair à mon gout.

Sur scène, le Spada, cela donne ça :


L'ensemble n'a pas très bien joué et j'en ai craqué plus d'une. Par contre un joli si-bécarre après la montée de 11'25" ;-)
Le passé n'existe plus, le futur pas encore, vivons l'instant présent.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité